SERVICE "BAGUES"

De la nécessité et de l'obligation de baguer ses animaux.....

 

      Pourquoi prendre un risque avec les oiseaux que nous détenons ? La solution pour prouver leur origine licite : c'est le marquage des animaux. Il permet à la fois d'identifier et de suivre les oiseaux mais également de prouver l'origine d'oiseaux nés et élevés en captivité et non pas d'oiseaux sauvages capturés illégalement dans la nature.

 

      Ce marquage doit être individuel et permanent. Les oiseaux sont marqués sur le tarsométatarse ou le tibiotarse par la mise en place d'une bague fermée sans aucune rupture ou joint. Cette bague doit garantir la permanence des inscriptions qui y sont portées. Le diamètre de la bague est fixé en fonction de l'espèce ou du groupe d'espèces d'oiseaux auquel la bague est destinée. Après avoir été placée dans les premiers jours de la vie de l'oiseau, la bague ne doit pas pouvoir être enlevée de la patte de l'oiseau devenu adulte.

 

    Pour la Wallonie, l’arrêté du 27 novembre 2003 du Gouvernement Wallon (fixant les dérogations aux mesures de protection des oiseaux - voir rubrique législation) fixe le diamétre maximum des bagues et la lettre pour les oiseaux d’élevage communément élevés (annexe II) et pour les oiseaux d’élevage non communément élevés (annexe III) en Belgique. Pour les autres oiseaux non repris dans les listes des annexes II et III c’est l’ingénieur général de la Division de la nature et des forêts qui fixe le diamètre des bagues.  Pour la France , ce sont les arrêtés du 10 août 2004 qui fixent les obligations concernant le baguage des oiseaux.

 

     AVIORNIS vous donne les moyens de baguer vos oiseaux. Vous pourrez trouver dans cette rubrique les diamètres des bagues pour de nombreuses espèces d'oiseaux (dont les rapaces) ainsi que les modalités pratiques pour pouvoir les commander

 

 

Vous pouvez retrouver

 toutes les informations concernant la fourniture de bagues

par AVIORNIS International Wallonie Bruxelles

 

Contact : aviornis-bagues@live.be